Une autre façon de faire le monde : La Permaculture

Le Système

Encore une histoire de cupidité basée sur le profit !!! 

N’avez vous jamais remarqué que tout le système soit basé sur la recherche de profit au détriment de toute logique de bien être et de recherche de bonheur ? N’avez vous jamais remarqué que dans un système qui cultive la rareté et la recherche de profit au détriment de tout autre équilibre, les problèmes surviennent systématiquement et  sont la résultante de cette logique ?

Quand le monde aura compris que dans le système capitaliste est inscrit la destruction du reste au détriment du profit alors nous pourrons passer à une économie de partage et de responsabilité, d’une économie de rareté à une économie d’abondance.

Tant que nous pratiquerons l’usure dans la création monétaire et accorderons ce privilège à une certaine élite ( les banques privées et ceux qui les gouvernent) alors le monde continuera de produire ses déséquilibres à leurs profits et générera la destruction, la pauvreté, la rareté, les guerres, les catastrophes et toutes les pathologies que ce système génère!

Aujourd’hui partout dans le monde nous voyons apparaitre en filigrane les causes de la faillite du système et pourtant nous continuons à lui signer allégeance au détriment des solutions (les vraies), nous continuons par exemple de subventionner un système agricole obsolète qui consomme plus de 17 calories pour en produire 1 agricole tout en continuant de détruire les terres que le système exploite alors qu’il existe d’autre modèle (émergeant) qui produise plus de calorie qu’il ne consomme. Et même pire le système en connait l’existence, l’étudie et le combat au nom du dogme du système en place avec toute sa propagande médiatique et ses experts alimentés par les profits de quelques un pour laquelle ils travaillent. Aujourd’hui 80% des terres en Europe sont dégradées sans que des solutions soient mises en place pour arrêter les logiques qui y ont conduit Et même pire nous continuons à accentuer cette destruction en négligeant  les solutions systémiques des problèmes !

Tant que nous continuerons de croire que ce qui a engendré les problèmes d’aujourd’hui apporteront les solutions de demain le monde ne pourra s’affranchir de l’esclavage de l’idéologie destructrice du capitalisme et de ses pathologies !

Et pourtant des solutions intégrés existent et émergent un peu partout issues pour la plus part de la société civil parce que des citoyens visionnaires et affranchis des clivages idéologiques destructeurs oeuvrent pour l’émergence de la société civil comme contre pouvoir. Partout sur les réseaux sociaux naissent et s’organisent des réflexions de démocratie réelle basée sur l’implication de chacun sans plus aucune contre partie que cette émergence de la société civile en lieu et place d’une démocratie de professionnelle choisie par les élites du systèmes pour les représenter et perpétuer leur système de profit au détriment du plus grand nombre. Avec par exemple le tirage au sort comme mode de scrutin mais aussi des mode de gouvernance partagé dans les entreprises avec la mise de système plus efficace comme la sociocratie ou l’Holocratie ou chacun retrouve la puissance de sa voix et de ses compétences réelles. Ce sont tous ces nouveaux outils qui offriront demain les réponses pour la reconstruction de notre monde malade de lui même, des outils comme la permaculture qui permettent non seulement de reverdir les déserts, de restaurer les terres, de redonner un vrai revenu aux agriculteurs en leur rendant leur dignité mais aussi d’intégrer des concepts qui nous reliera les uns aux autres pour que nous puissions à l’échelle locale restaurer notre environnement culturel, social, naturel et économique par une approche systémique et des fondements universels basé sur le partage.

Les trois principes éthiques de la Permaculture sont :

• Prendre soin de la terre (les sols, les forêts et l’eau)

• Prendre soin de l’humain (soi-même, ses proches et la communauté)

• Partager équitablement (limiter la consommation et la reproduction, redistribuer les surplus, ne pas produire de déchets)

Les fondements de la permaculture

1.        Observer et interagir

2.        Collecter et stocker l’énergie

3.        Créer une production

4.        Appliquer l’auto régulation et accepter la rétroaction

5.        Utiliser et valoriser les ressources et les services renouvelables

6.        Ne pas produire de déchets

7.        Partir des structures d’ensemble pour arriver aux détails

8.        Intégrer plutôt que séparer

9.        Utiliser des solutions à petite échelle et avec patience

10.      Utiliser et valoriser la diversité

11.      Utiliser les interfaces et valoriser les éléments en bordure

12.      Utiliser le changement et y réagir de manière créative

Appliquer tout ou partie de ces principes à l’organisation du projet fait partie du premier chantier collectif à mettre en œuvre par les initiateurs du projet.

 La permaculture en sept points

1. Soins à la Nature et à la Terre

2. Habitat

3. Outils & Technologie

4. Enseignement & Culture

5. Santé & Bien-Être

6. Finances & Économie

7. Foncier & Gouvernance

Reverdir les déserts

La permaculture expliquée aux agriculteurs

Partie 1 : https://www.youtube.com/watch?v=k1nPmQVpNkA

Partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=OUHi92Co5XQ

Vous trouverez sur Google plus d’information sur la permaculture, la Sociocratie, l’Holocratie et autres propositions tel que les monnaies  complémentaires pour résoudre la crise ou le système C3 de Bernard Lietaer que les Pays-Bas mettent en place avec ses entreprises pour créer du crédit inter-entreprises ou les entreprises elles mêmes jouent le rôle des banques défaillantes trop occupée à spéculer sur les marchés boursiers.

Évidement vous n’entendrez jamais parler dans les médias de l’étude qui est actuellement en cours à la ferme du Bec Hellouin qui rend obsolète le modèle agricole productiviste. Une étude qui montre qu’un agriculteur en maraîchage peut en permaculture sur 1000 m2 en travaillant 1400 heures, sans mécanisation en aggradant (rendre meilleur & contraire de dégrader) sa terre, PRODUIRE UN REVENU BRUT DE 32.000€ !!!!

Cette étude est disponible sur le site de la ferme du bec hellouin http://fermedubec.com

Nous voyons par cette étude (dont l’INRA participe depuis 2 ans) combien la perversion du système nous empêche de voir autrement et de percevoir les solutions qui parfois s’offre à nous de manière simple. Cette manière de voir est difficile à admettre pour tout ces experts et politiques qui nous expliquent que le modèle qu’ils sont les chefs est le seul viable, parce qu´entre les enjeux et les egos ils est difficile de reconnaître que nous nous sommes trompés !

A nous citoyens de tendre la perche vers une autre réalité émergeante afin d’éviter une révolution difficile et que n’arrive plus jamais, au nom du profit, la destruction de notre humanité,

Merci déjà.

Marc Boucher de Lignon – L’Affranchi.